Découvrez les bienfaits du collagène marin

Partager sur

Depuis quelques années, les compléments alimentaires à base de collagène ont le vent en poupe. Pourquoi peuvent-ils être intéressants ? Comment choisir son collagène et quels sont ses bienfaits ? Caroline, diététicienne- nutritionniste, nous détaille cela.

Qu’est-ce que le collagène ?

« COLLE À JEUNE ou COLLAGENE* » ?

Le collagène est plus qu’une colle à tissus: c’est une protéine de jouvence qui permet une véritable cohésion des tissus, une bonne élasticité et la régénération des tissus.
C’est aussi la protéine la plus abondante de notre corps, synthétisée par les fibroblastes, les cellules de soutien de notre tissu conjonctif.

Les bienfaits du collagène

Constituée d’acides aminés, le collagène assure la structure de nombreux tissus (peau, articulation, muscle cardiaque, muscle). 20 types de collagène existent. Le plus abondant est le type 1 présent dans le derme de la peau.


Nos premières rides sont en partie le reflet de la baisse de quantité de collagène dans notre corps. Notre peau vieillit, et perd en moyenne 1% chaque année de collagène dès l’âge de 30 ans. Un excès de soleil, une activité physique trop intense, la ménopause etc. amplifie le vieillissement de la peau. Notre peau devient alors flétrie, et manque de fermeté.

Le collagène participe également à la construction des articulations, des cartilages, des tendons, des cellules, de la structure des muscles, des os, à la coagulation du sang, la cicatrisation des plaies, et la protection du système nerveux.
Se nourrir de façon adéquate est une manière de ralentir le processus de désintégration de cette protéine mais si on veut mettre toutes ses chances de son côté, il peut être nécessaire d’apporter à notre corps une complémentation de collagène.

Tous les collagènes ne se valent pas en termes de qualité ou de forme

1 - La provenance du collagène marin

Il faut privilégier une source de collagène marine, qui est plus écologique. En effet, l’élevage bovin génère des émissions carbones supérieures à celles de la pêche. Il va être néanmoins important de vérifier que le collagène marin provient de poissons issus d’une pêche durable.

Enfin les sources marines ont généralement un poids moléculaire faible, ce qui améliore l’absorption, permettant ainsi une meilleure biodisponibilité.

2 - La forme de collagène

Pour une bonne assimilation, la meilleure forme est le collagène hydrolysé. Notre corps assimile mieux les acides aminés hydrolysés car L’hydrolyse permet de couper la molécule de collagène en petits fragments : les peptides.

L’organisme bénéficie donc de tous les éléments pour produire son propre collagène, et il peut le renouveler facilement grâce à cette première étape de digestion du collagène.

Il faut par ailleurs que le collagène que l’on choisit ait un bon profil en acides aminés ; ceux justement dont nos cellules ont besoin pour fabriquer du collagène : notamment la glycine, l’hydroxyproline, et la proline.

3 - Le dosage du collagène

Il vaut mieux porter son choix sur du collagène marin en poudre, qui est mieux assimilé du fait de son faible poids moléculaire.


La dose recommandée est de 2.5 grammes de collagène, ni plus ni moins. En effet, cela correspond à la dose suffisante où les effets positifs ont été cliniquement prouvés ¹.
Pour obtenir cette dose, il sera obligatoire de consommer le collagène sous forme de poudres et non en gélules ou en comprimés qui ne peuvent contenir une telle quantité de collagène.

Il n’est pas nécessaire de se supplémenter d’une plus grosse dose de collagène, nous vous conseillons plutôt de privilégier l’apport d’autres plantes qui vont aussi agir sur la peau.

Les bienfaits du collagène marin

Les bienfaits du collagène marin sont nombreux, que ce soit sur la peau, les articulations, les muscles. Voyons en détails ses bienfaits. 

1. Les bienfaits du collagène marin pour la peau

Tout d’abord, le collagène a de nombreuses vertus pour la peau. En effet, sa forte teneur en antioxydants contribue à ralentir les effets du temps sur la peau. Il permet également de retarder l’apparition des premiers signes de vieillissement et d’estomper les rides et ridules déjà présentes. Un autre bienfait du collagène est de réduire le relâchement cutané en augmentant la fermeté de la peau.

De plus, le collagène marin favorise la cicatrisation cutanée en cas de plaie, tout comme il participe à la consolidation des os après une fracture. En effet, les acides aminés présents dans le collagène sont des composants essentiels dans la formation des fibroblastes. Ils permettent aux fibroblastes de la peau de régénérer le collagène et de favoriser la fermeture des plaies et la cicatrisation par le film de réépithélialisation, tout en évitant la formation de cicatrices vicieuses (chéloïdes).

Comment cela fonctionne ? Les hydrolysats de collagène de poisson ont été étudiés pour leur capacité de rétention d’eau. Ils permettent donc à la peau de conserver son hydratation et son élasticité lorsqu’ils sont ingérés par voir orale.

Les hydrolysats de collagène de poisson ont une activité antioxydante et anti-inflammatoire. Ils peuvent également contribuer à maintenir la douceur de la peau.

2. Les bienfaits du collagène marin pour les articulations

Le collagène marin a également de nombreux bienfaits sur la santé des articulations. Il améliore leur souplesse au niveau des tendons et des ligaments. De ce fait, cela contribue à atténuer les raideurs articulaires et à prévenir le risque de tendinite.


Le collagène marin de type 1 est largement présent dans les os, les tendons et les ligaments. Il peut ainsi fournir les acides aminés qui reconstituent le collagène dans ces tissus. Les peptides de collagène de poisson peuvent également augmenter l’absorption alimentaire du calcium.


Mais si on veut cibler davantage les articulations, il faudra se tourner plutôt vers une association de collagène de type II, tel qu’on le trouve dans le cartilage de raie et de requin. Le collagène y est associé à la chondroïtine et à la glucosamine, ainsi qu’à d’autres mucopolysaccharides : les glycosaminoglycannes (GAGs)** ⁴. On conseillera alors plutôt OEMINE SILICIUM MARIN à raison de 3 gélules matin et soir, 20 jours/mois.

collagène articulations

3. Autres bienfaits du collagène marin

Un autre bienfait du collagène marin est qu’il optimise les effets d’un régime amincissant en protégeant la masse musculaire tout en favorisant la réduction de la masse grasse.

Il a également un effet positif sur les cheveux et les ongles.

Collagène cheveux

Notre complément alimentaire : Oemine Collagène marin en poudre

Oemine Collagène marin en poudre est un complexe contenant du collagène marin hydrolysé de type I et de l’ashwagandha.
Plus précisément, il contient le collagène NATICOL®, l’un des meilleurs collagènes du marché hautement biodisponible et bioactif. Il est produit en France et issu d’une pêche responsable européenne, certifié ASC (Aquaculture Stewardship Council) et BAP (Best aquaculture practices).

Le collagène NATICOL® contenu dans Oemine Collagène marin peut aider à améliorer l’élasticité de la peau et à réduire l’apparition des rides². Il améliore significativement l’éclat de la peau et l’homogénéité du teint de la peau. ³
Double bénéfice pour ce complément car il agit sur la peau à la fois par le collagène, mais aussi par l’ashwagandha. Il s’agit d’une plante adaptogène ancestrale, qui participe au rajeunissement de la peau en aidant à maintenir la santé de la peau.

Celle plante a également des bienfaits sur les capacités physiques et mentales, et la santé en général.

Oemine Collagène marin

Collagène marin hydrolysé en poudre pour améliorer l'élasticité de la peau et réduire l'apparence des rides.

Sources et Lexique

¹ Selon une étude clinique de 2017.Etude clinique CSP 3507 réalisée sur 95 femmes d’âge moyen de 55 ans, par le CPCAD / Hôpital de Nice (France) conformément à l’Autorité de régulation française compétente (ANSM) et approuvée par le Comité d’éthique local (CPP).

²étude réalisée sur 12 semaines avec une dose journalière de 2,5 g de NATICOL®

³effet mesuré après 8 semaines d’utilisation avec une dose journalière de 2,5 g de NATICOL®

⁴ https://www.academie-medecine.fr/le-dictionnaire/index.php?q=glycosaminoglycane

*Étymologiquement collagène vient du grec « kolla » qui signifie « colle ». Car c’est avec cette protéine gélatineuse que l’on peut fabriquer «de la colle ». Le collagène est en effet un liant naturel. Au niveau de la peau il maintient le lien entre le derme et l’épiderme qui évite la formation des rides.

**Glycosaminoglycan
Famille de molécules résultant de la polycondensation linéaire d’unités d’osamines et d’acides uroniques (remplacés parfois par du galactose), présents essentiellement dans la matrice extracellulaire des tissus conjonctifs.
Les glycosaminoglycannes (GAGs) peuvent être sulfatés ou non. Il existe une seule classe de GAG non sulfaté, l’acide hyaluronique, mais 4 classes de GAGs sulfatés : les chondroïtines-sulfate, les dermatanes-sulfate, les kératanes-sulfate et les héparanes-sulfate/héparines. L’acide hyaluronique est libre dans les tissus, alors que les GAGs sulfatés sont accrochés sur des protéines porteuses (« protéines-cœur ») pour former de volumineux complexes appelé protéoglycannes. Les GAGs jouent un rôle important dans l’hydratation des tissus et dans la signalisation cellulaire. Syn. Mucopolysaccharide

Produits associés